Stockholm
12 Aug, Wednesday
19° C
TOP

SEXY ASTRO 2020

  /  Sociologie   /  SEXY ASTRO 2020
Image Alt

SEXY ASTRO 2020

Cover Astro 2020

Bienvenue dans mon horoscope 2020 ! Un Sexy Astro 100% mode et blagues écrit dans un fou-rire avec la complicité de mon amie Jeanne, astrologue de l’ombre. Bélier, Taureau, Gémeaux, Cancer, Lion, Vierge, Balance, Scorpion, Sagittaire, Capricorne, Verseau, Poisson : découvre ta marque de l’année, décrétée en toute innocence, en toute honnêteté…

BÉLIER : POUSSE TOI D’LÀ QUE J’M’Y METTE

Je vois, je vois : Infernal en 2019, tu feras plus que jamais chier ton monde en 2020. Nouvelle passion, nouveau job, nouveau conjoint, nouveau chien, tu sors de ta zone de confort et rends assoiffés de sang tous ceux qui tentent de te suivre tellement tu t’agites. Vous avez dit « burn out » ? Le burn out, c’est pour les faibles.

Côté sapes: Bravo, tu as gagné le prix de l’« hyperactif à tendance sociopathe » du zodiaque. Et pour casser les couilles, il faut être confortable. Sus au sweat et au jersey (c’est doux, c’est stretch), haro sur les coupes cheloues parce que tu te la racontes BEAUCOUP. Et c’est qui qu’a décroché la palme d’or des tarés de la mode ? Kanye West of course ! Tu pulvérises ton compte en banque et renfloue allègrement celui du couple le plus bipolaire du moment tout en regardant d’un air méprisant les pauvres mortels qui sont toujours en jean baskets. Ça aussi, c’est pour les faibles.

La marque 2020 du Bélier : Yeezy de Kanye West, ne vous déplaise.

TAUREAU : MUSCLE TON JEU, ROBERT

Je vois, je vois : C’est pas qu’on aime pas tes vidéos ASMR sur YouTube hein, mais si on faisait quelque chose professionnellement ? Qu’est-ce que t’en penses ?  Ton objectif 2020 ? Manger à ta faim. « Muscle ton jeu, Robert », comme dirait l’autre (cette blague n’est compréhensible que pour ceux qui sont nés avant 1998), et tape dedans, bordel ! COMBIEN DE FOIS FAUT TE DIRE QU’IL FAUT QUE TU CHANGES DE VOIE ? Et non, imitateur de Maître Gims n’est pas un secteur porteur.

Côté sapes : Le Taureau est, lui aussi, un membre actif de la team « pratique » (beurk). Beaucoup plus naturel que ton poto Bélier, tu aimes les longues balades en forêt, chouiner devant le moindre bourgeon, écrire des poèmes au coucher du soleil et enterrer vivants les ex de ton mec au clair de lune. Le Taureau vit dans un roman de Jane Austen. Imprimés fleurettes et liberty, robes vaporeuses pour se rouler dans l’herbe au pied d’un cottage anglais, tu optes pour du beau, de l’intemporel, du gros cliché girly façon XVIIème siècle.

La marque 2020 du Taureau : Chloé (et Jardiland).

GÉMEAUX : LA LOSE DANS LA PEAU

Je vois, je vois : Là, là… T’inquiète pas Gémeaux, c’est fini. Finie la lose, fini le seum, fini ce mec qui ne te répond jamais (il t’a bloqué meuf, wake up), bref,  finie cette blague douteuse qu’on appelle 2019. 2020 c’est ton année, girl !! C’EST QUI QU’EST DE RETOUR ???  Tu vas tout casser mon poussin, démarche de queen, œil du tigre, punchlines  de la win et tout et tout, fais-moi confiance. Le karma va arrêter de s’acharner sur toi.

Côté sapes : Toujours vissée à ton amie imaginaire, toi-même, tu es un couple à toi toute seule. C’est le principe de ton signe, en fait. Mais le problème à ne discuter qu’avec son fort intérieur, c’est qu’on fait des erreurs (#rimeriche). Quand tu demandes à ton autre toi si elle est ok pour acheter cette nouvelle paire de lunettes, elle te répond forcément « elle est super »… alors que niet. Le Gémeaux, c’est cette fille qui ripe en soirée alors qu’elle était nonchalamment accoudée au bar à attendre le riche, sans bouger. Digne représentante des fail en tout genre (maquillage qui bave, blagues de trop, anecdotes qui tombent à l’eau) son style incarne à merveille ce détail qui fout la merde.

Mi-figue, mi-raisin, l’allure Gémeaux  a toujours un temps de retard, vaguement futuriste façon Matrix épisode 1 alors que le 4 va bientôt sortir. Dommage ! Demande aux autres, on te dit !!

La marque 2020 du Gémeaux : Alexander Wang, le mec qui était à la mode quand c’était à la mode d’être à la mode.

CANCER : ALLÔ MAMAN BOBO

Je vois, je vois : À part quelques petits soucis de santé que vous avez over dramatisé en faisant paniquer votre entourage (ne plus confondre une tumeur et un bleu, merci), 2019 pour les cancer, bah c’était plutôt chouette. C’est fini ! Allez salut la win ! En 2020 tu prends cher et ce n’est que justice, wesh. Et la bonne santé, surtout ! C’est important.

Côté sapes : Les cancers ont un énorme attachement à leur enfance, leur mère, leur Oedipe, leur psy. Très sensibles aux besoins de Mère Nature, ils sont très « petit producteur local » et marques « éco-responsables », bref ils nous les brisent. Ces créatures estivales aiment les imprimés fleuris, la nostalgie, courir les débats de gauche, avoir raison, les festivals alternatifs soft. Quand il ne portent pas le pull de leur maman des années 80 et la veste de leur père des années 70, ils font le tour des friperies et on un 6ème sens pour dénicher LA perle rare, ce qui agace tout le monde mais, face à leur mauvaise foi légendaire, le reste du zodiaque préfère la fermer sinon on y est encore dans 15 jours.

La marque 2020 du Cancer : Vivienne Westwood, pour bien faire culpabiliser son entourage dans une énième leçon de vie sur fond de France Inter.

LION : TCHUVA FER QUOI ?

Je vois, je vois : Et c’est parti pour le show ! Des projets plein la crinière en 2019, tu passes la cinquantième en 2020 quitte à suer sang et eau mais ça tombe bien, tu es maso. Pour le lion, la vie est un combat et la gentillesse, un choix. Gaffe à pas terroriser toute la savane au passage.

Côté sapes : Le Lion étant très susceptible et fort imbu de sa royale personne, je vais écrire ce qu’il veut entendre sous peine de me faire couper les orteils à la scie sauteuse dans une backroom : oui tu es le plus beau, le plus charismatique, le plus intelligent, le plus fort. Oui je t’aime en secret et t’attendrai, seule et vierge face à la mer, telle Pénélope attendant Ulysse jusqu’à ce que mort s’en suive.

La marque 2020 du Lion : Simplicité, modestie… Balmain, quoi. Ça va, je rigole ! Pose ce couteau.

VIERGE : JE NE SUIS PAS FOLLE, VOUS SAVEZ ! BONSOIR !

Je vois, je vois : Salut la névrosée ! Ça va, tu t’es bien pris la tronche en 2019, c’est bon ? Ton délire « je suis depressed et je le reste », c’est fini. 2020 porte enfin ses fruits. Succès, joie, allégresse, les efforts de titan que tu déploies pour donner un sens à ta vie donnent de superbes résultats (comme quoi, l’obsession ça a du bon). Alors si on te reprend à râler, c’est la baffe.

Côté sapes : Nées à la fin de l’été dans un monde au top du luxuriant, débauche de couleurs, de fragrances, de ramage, de plumage, de marabout, bout de ficelle, retour de l’être aimé sous 48 heures, les Vierges sont toutes givrées. Toutes. Exigeantes, sarcastiques, un peu réacs sur les bords et bourrées de tics, elles ne laissent rien passer et n’ont toujours pas trouvé de réponse à la question ultime : kir framboise ou kir cassis. De jour, Vierge, désolée mais t’es une grosse casse couille prête à brandir un manuel de savoir-vivre à la moindre occasion.  La nuit, transformation. La vierge sage devient folle (=  sexy slut de soirée + vomi), et « one, two, three, viva l’Algérie ! » à pleins poumons Place de Clichy, oye como va la police, passion arrestation, tout ça.

La marque 2020 de la Vierge : Ok, c’était mieux avant, on a compris. Tu ne jures plus que par le vintage. Vierge sage : Saint Laurent Rive Gauche. Vierge folle : Versace période Gianni.

BALANCE : PROFESSION FAUX-CUL

Je vois, je vois : Ok, 2019 a été l’année de l’introspection, 2020 tu vas voir un psy, merci. J’avoue, pas de bol les balances, 2019 ne vous a pas épargné. Mais « un tiens vaut mieux que deux tu l’auras », « qui vole un œuf vole un bœuf », « c’est c’ui qui dit qui y est »… dans mes bras 2020, yeaaaaah ! Ça s’annonce bien putain ! #justice

Côté sapes : Ah comme les balances sont sympas… sympas, sympas, sympas… sympas ? Profession faux-cul, la balance envoie des punchlines mesquines dans un sourire mielleux. Vous savez, le genre dont on ne sait jamais si elle rigole ou si elle est sérieuse ? C’est elle. Passion « layering », cette tendance spéciale frileux qui consiste à multiplier les couches de vêtements, la Balance n’a jamais froid et aime les couleurs de saison. Toujours de châtain vêtue, clair, ambré ou foncé, de camaïeux de bruns, fauves et beiges, de verts moussus et de bleus de ciels d’orage, elle opte pour un sexy camouflage histoire de mieux nous sauter à la gueule quand on ne s’y attend pas. Les lignes sont classiques, les matières, nobles et confortables, avec toujours une pointe de provoc’ cachée entre deux airs d’enfant sage.

La marque 2020 de la Balance: definitely Burberry. Elle se la pète en plus.

SCORPION : AIES CONNNFIANNNCE

Je vois, je vois : Emporté par la foule en 2019, en 2020, c’est toi qui fait tout péter, Scorpion. C’est une métaphore, lâche ce détonateur. Oui, on t’aime. Arrête de nous le demander ou de nous tester, oui ton horrible collègue va être démasqué et tu récolteras tous les lauriers mais un peu de patience, bordel de merde. 2020 va passer en un éclair.

Côté sapes : Mi-princesse éplorée dans sa tour d’ivoire, mi-sado maso, pour les Scorpions rien n’est simple et tout se torture. Une intelligence fulgurante, un instinct proche de la prescience, un charme ravageur, de l’humour, des idées noires, des épisodes de calme étrangement lumineux… Tu nous emmerdes Scorpion, t’es une putain d’énigme. Dirty, tu flirtes avec les abysses, as le goût du sexe sans pénétration (on adore), du bizarre, de l’avant-garde qui glisse… bref tu pourris nos vies, hante nos nuits, nourris nos fantasmes les plus secrets. Ah que coucou le vampire !

La marque 2020 du Scorpion : parti trop tôt, Alexander McQueen ! Salut l’artiste !

SAGITTAIRE : J’AI UN AMI NOIR, IL EST SUPER

Je vois, je vois : décidément les signes de Feu, vous ne restez pas en place. Après une année 2019 globalement à la cool, 2020 va vous donner la bougeotte. Attention à vos finances et à votre santé mentale. Sentimentalement du gros, du lourd, du tatoué. Si vous vous mariez cette année, vous m’invitez. Ça s’appelle le savoir-vivre (oui je suis Vierge ! Comment tu sais ?).

Côté sapes : Instagram bitch spécialiste du voyage, hashtag faraway, hashtag trip, hashtag mes couilles, quand tu t’habilles pas au Vieux Campeur ou chez Quechua, tu déboules de glam vêtu.e et aimes ménager tes effets. Outre « les pauvres petits africains, ils n’ont rien et sont pourtant si joyeux », ta phrase préférée est « ouais, jsuis hyper insaisissable, ouais… » et, sous tes dehors humanistes et rigolards, tu n’as qu’un objectif : qu’on te regarde.

Changeant, surprenant, un jour bariolé, l’autre en noir de jais, t’es un joyeux bordel qui s’épuise sur la scène du paraitre. Ton armoire est à ton image, bordélique, et ponctuée de pièces vaguement « ethniques » que tu as (mal) fait toi-même (« c’est une broderie que j’ai apprise dans un village des hauts plateaux du Chili-han »). Ton plus produit ? Même en poncho à franges, tu restes étonnamment sexy.

La marque 2020 du Sagittaire : tous les cris les SOS de l’appropriation culturelle : Isabel Marant.

CAPRICORNE : GIMME ALL YOUR MONEY, BITCH

Je vois, je vois : tous vos plans fomentés dans votre abri antiatomique en 2019 vont porter leurs fruits en 2020. Lâche rien Capricorne, 2020 n’est qu’un détail

dans ta marche vers le pouvoir.

Côté sapes : On ne me fera pas croire que Djizeusse était Capricorne. Un bon Capricorne aurait crucifié les traitres, et les autres aussi pour l’exemple, sur du merisier Louis XV. Un bon Capricorne ne pardonne pas, ni les fashion faux-pas ni le reste. Une certaine rigidité chevillée au corps, l’amour du luxe et des coups de pute aussi, le Capricorne aime les traditions, le RPR, les chaussettes assorties à la cravate et les remarques sanglantes qui font glousser les bourges derrière leurs rideaux en velours. L’arbitre des élégances, c’est lui. Lui seul décide, pauvres ignorants que vous êtes. Il fait de grandes écoles, se marie avec son cousin, fait la fête rue des Canettes (beurk) et postillonne ses morilles dans la tête du tout-venant quand un « trait d’esprit » lui vient. « Bahaha, mais c’est dla meeeeeewwde » dit le Capricorne, tout gonflé de sa superbe. Bref, je te déteste.

La marque 2020 du Capricorne : Chanel évidemment, que tu prononces « cheuneeeel ». Gloire éternelle à Karlitto.

VERSEAU : ALERTE ENLÈVEMENT

Je vois, je vois : C’était sympa 2019, hein, Verseau… T’as trouvé du boulot, acheté « un 3 pièce sympa à Montreuil, le nouveau Saint-Ouen » avec ton conjoint, fais un bébé et maintenant tu parles d’une seule voix avec ton partenaire comme une fuckin hydre à deux têtes ? Et bah voilà, c’est fini !! C’est con, hein ? Mais t’inquiète, ta bonne humeur légendaire et tous les mensonges que tu te racontes comme un esclave pour bien rentrer dans toutes les cases, vont te sauver d’une mort certaine. Bonne année !

Côté sapes : Vous en connaissez beaucoup vous, des Verseaux ? Moi, pas. C’est bizarre ça quand-même. À bien y réfléchir je m’en suis vaguement tapé un à l’époque où j’avais une vie sexuelle, et encore j’ai un doute. Bref, on s’en fout, le Verseau c’est gentil mais, tout comme la gentillesse en ce bas monde, c’est rare. Toi qui me lit, unique représentant de ton signe sur Terre (personne ne nique en avril, fait trop froid), on va t’empailler et t’exposer au Musée de l’Homme. T’es gentil hein, c’est pas ça, mais t’es un peu comme la licorne, le dahu ou la sirène du zodiaque, il faut qu’on t’attrape ! Et puis en plus jsais pas là, t’as ce style next door passe-partout qui me les brise. Tu nous saoules avec le bleu marine « qui va avec tout », le blanc cassé « sympa », le gris de CDI, le marron de mou. DU NERF, QUE DIABLE !

La marque 2020 du Verseau : sans surprise (le verseau est sans surprise), AMI. Alerte hipster chiant comme la pluie.

POISSON : DONNE LA PA-PATTE, DONNE

Je vois, je vois : Bah dis-donc Poisson, t’as tout donné en 2019 ! Nouvelles amitiés, nouvelles expériences, nouvelle vie sociale… pas mal. Alors c’est cool de fréquenter des gens, hein, mais il va falloir parler, maintenant. Et exprimer ses sentiments.

Oui, je sais, ça pique. Tu peux le faire.

Côté sapes : Né sous la férule de Vénus, le poisson est le signe du cliché féminin par excellence. De la langueur, du romantisme béat, du rêve, de la beauté, de la douceur, un amour fou pour les aspirateurs… voilà ce qu’on pourrait penser du Poisson de prime abord. Après… le mégalodon aussi c’était un poisson. Requin gigantesque au mordant qui t’arrache la jambe, on en fait encore des films avec Jason Statham des millions d’années après sa disparition. Réunissez ces deux aspects et voilà le petit dernier du zodiaque, qu’il est mignon. Sophistiquée à l’excès, tu l’es Poisson. Sexy potiche, tu aimes taper la pose dans une robe de Couturier vouée à l’éternelle dévotion. Après, si tu pouvais aligner 3 phrases, ce serait super. Et mettre toute l’énergie que tu déploies lors de tes colères surprise dans autre chose qu’un scandale parce qu’il n’y a plus ta pointure de sexy pute, ce serait encore mieux. Allez, tu peux le faire (re).

La marque 2020 du Poisson : Femme-fleur, muse, égérie, escort. C’est Dior (j’adore).

Post a Comment